Le nouveau train frigorifique València-Rotterdam

Terminal de Valencia

Au-delà de la saga du Perpignan-Rungis, il est intéressant de voir comment d’autres opèrent sur ces marchés particuliers. Puisse cet exemple redonner espoir aux producteurs locaux.

Depuis mai 2019, Cool Rail opère un train frigorifique entre Valence (Valencia), en Espagne, et Rotterdam aux Pays-Bas. Il ne s’agit pas ici de wagons frigorifiques à la française, mais bien de la technique largement éprouvée des conteneurs réfrigérés. Coolrail est une société du groupe néerlandais Euro Pool,  un des plus grands opérateurs logistiques européens de conteneurs. Trois aller-retour hebdomadaires démarrent ou arrivent à Valence avec des conteneurs réfrigérés chargés dans le sens sud-nord de fruits et légumes. À Barcelone-Morrot, le train est complété par d’autres produits chargés également dans des conteneurs. De la capitale catalane, les trains se rendent ensuite à Port-Bou où a lieu un transfert sur wagons SNCF à l’écartement UIC. Cool Rail a fait appel pour la partie opérationnelle ferroviaire au prestataire Shuttlewise.

Chaque train peut transporter jusqu’à 1.300 tonnes. Le transfert en sens retour au terminal de Portbou a lieu les mercredis, vendredis et dimanches entre un train SNCF d’origine Rotterdam et deux trains Renfe en provenance de Valence (Silla) et de Barcelone Morrot. Pourquoi deux trains Renfe ? À cause de la limitation en longueur des convois. Le transfert s’effectue à la frontière de Portbou en 2,5 heures. Le train qui arrive à 10h30 du matin part à six heures de l’après-midi avec tous les services rendus, selon Francisco Marín, technicien en service logistique chez Adif à Gérone.

Le principal avantage de ce train est que le trajet ne prend que 48 heures , soit du même ordre que le camion, et que son son impact est bien moindre sur l’environnement. Cela signifie une réduction de 12.096 remorques par an et une économie de 22 millions de km. Cela implique 15.000 tonnes  de CO 2 en moins.

On peut encore une fois s’interroger sur cette difficulté à faire circuler ces trains directement de Morrot vers Perpignan, sur une ligne UIC conçue comme telle et ouverte au trafic depuis 2009. Nous ne manquerons pas d’y revenir.

L’Espagne est le principal partenaire commercial pour l’importation de fruits et légumes frais tels que la laitue, les tomates, les concombres et les oranges. L’objectif d’Euro Pool est d’étendre le service et de mettre en place des liaisons ferroviaires CoolRail vers l’Allemagne, la Scandinavie et le Royaume-Uni. Avec plus de 71 centres dans 15 pays européens et des services dans 15 autres, Euro Pool System est spécialisé dans les emballages réutilisables pour la chaîne d’approvisionnement en produits frais .

À ce jour cependant, CoolRail n’a pas encore de fret de retour, ce qui prouve là aussi que la logistique n’est pas un vain mot. Pas de viande congelée ou de saumon fumé à exporter en Espagne ?

Bartolomé Saro , directeur de Euro Pool System pour l’Europe du Sud , a souligné lors de la présentation de la nouvelle connexion ferroviaire que « ce projet s’inscrit dans un changement de la tendance mondiale en matière de mobilité. Il s’agit de rechercher des moyens de transport plus durables qui, dans ce cas, contribueraient à accroître plus efficacement les exportations espagnoles vers le nord de l’Europe tout en respectant l’environnement. »

(article basé sur les informations en espagnol de logistica.cdecomunicacion.es et de
elvigia.com )

Les commentaires sont clos.