Le wagon intermodal à déchargement latéral

Technologie –

Feu le suédois Kockum Industrier avait en son temps inventé un wagon à déchargement latéral, mais la crise est passée par là et la profusion de wagons intermodaux disponibles sur le marché européen à bon prix n’avait pas permis à cette innovation de percer. Mal en point, le produit “Megaswing” et les brevets ont été acquis par Helrom en 2019, et l’opérateur dispose désormais d’une flotte de 18 wagons sur commande, qui ont repris la route des tests en réel en Allemagne. De quoi s’agit-il ?

Le corps central du wagon, chargé, pivote latéralement sur un bras amovible. Le plancher est rabaisser au niveau du sol puis le bras amovible se replie. On peut alors embarquer/débarquer n’importe quelle semi-remorque P400, sans l’aide d’une grue ou d’un portique :

Le PDG de Helrom, Roman Noack, n’est pas un novice du trafic intermodal puisqu’il a commencé à travailler sur le marché du fret en Allemagne, dont 10 ans chez German Rail (DB). Il se dit convaincu que c’est le bon moment pour introduire cette nouvelle technologie.

Le service nouveau service Duisport – Vienne, composé de 20 wagons transportant jusqu’à 40 semi-remorques, aurait un temps de transit de 19 heures. Noack dit que cela a été calculé pour laisser suffisamment de latitude pour les événements imprévus afin d’assurer que le service arrive toujours à l’heure. « Vous avez un horaire fixe qui est toujours le même au fil des ans et vous vous en tenez à ce calendrier en toutes circonstances », explique-t-il à l’IRJ.

À l’inverse du concept français de Lohr Industrie, le chargement et le déchargement des wagons Megaswing ne nécessitent aucune infrastructure supplémentaire telle qu’une rampe de chargement, à l’exception d’une grande surface pavée et d’un générateur pour alimenter les wagons, dépourvus de batteries. L’opération de pivotement prendrait environ trois minutes, comme le montre cette vidéo.

Jusqu’à présent, environ 10 millions d’euros ont été investis dans le projet, le capital provenant de plusieurs pays, dont les États-Unis. On est impatient de voir comment se wagon innovant va s’imposer sur le marché, entre les classiques Sgnss, Loh Industrie et Cargo Beamer.

Voir aussi cette vidéo de Patrick Tilli.

Les commentaires sont clos.