Nos tribunes

L’Ecotaxe : Vers une mise en place en France (entre indécision et embarras) ?

Global Rail Network se lance une nouvelle fois dans une série d’articles autour du transport ferroviaire de marchandises, en faveur de sa valeur ajoutée et de son intégration dans un circuit global de logistique.

Notre premier article traitera d’un sujet assez sensible, faisant l’actualité des journaux et des magazines spécialisés en transport : L’Ecotaxe.
L’écotaxe, c’est une taxe imposée à certains produits, afin de compenser en partie les dommages environnementaux générés par la fabrication ou l’utilisation de ces produits. Toutefois, le même mot est utilisé en France pour désigner…   [lire davantage]


Le transport ferroviaire : une opportunité pour la supply chain

Global Rail Network et Delville Management se sont rencontrés en février 2018 pour échanger sur le rail. Voici le contre rendu de cet échange.

Le transport tient une place centrale dans le fonctionnement logistique et supply chain des entreprises, car il permet la synchronisation des fournisseurs entre eux. Les relations entre transporteurs et fournisseurs forment une danse chorégraphiée. Je consacre cet article au train, à ce transport qui n’est pas tout-à-fait comme les autres. Le train a-t-il encore sa place dans cette danse alors que fret SNCF, en grave déficit chronique, se cherche un avenir ? Elisabeth Borne, ministre des Transports, rétorque que l’Etat va « accompagner » le développement du rail.

Le rail s’est laissé distancé par d’autres modes qui, aujourd’hui, paraissent plus légitimes pour transporter du fret.   [lire davantage]


Les lignes capillaires : un atout pour la logistique

La logistique, est un processus de distribution des biens peu connu du grand public, mais pourtant essentiel pour la vente au détail de milliers d’articles en magasins qui agrémentent notre quotidien. Des processus complexes, gérés grâce aux systèmes d’information, permettent de trouver tout ce que l’on désire en rayon, ou de commander n’importe quel bien et de l’obtenir chez soi ou à proximité dans les 24 ou 48h.

La logistique s’appuie pour cela sur un réseau physique d’entrepôts au sein desquels sont triés jusqu’à des dizaines de milliers de références provenant de centaines de fournisseurs. Dans sa phase aval, le processus se caractérise par son caractère très diffus, peu favorable au transport massifié tel que le chemin de fer. En revanche, les flux amont peuvent mieux se prêter au transport ferré, par le fait que les usines sont pour la plupart mono-produit, ou de produits similaires. Vous trouverez tous les détails dans notre présentation.

  Téléchargez notre présentation (PDF)


Les commentaires sont clos.