Zaragoza terminal : agroalimentaire et trains en croissance

Intermodal –

Le “terminal maritime de Saragosse”, exploité par tmZ Services, est un terminal spécialisé dans les denrées périssables. Il a commencé ses activités en 2001 a été porté par Mercazaragoza, un marché de gros comparable à Rungis, dans le but de promouvoir les importations et les exportations d’Aragon et de toute sa zone d’influence. Avec ses propres installations ferroviaires, c’est aujourd’hui un hub logistique de premier plan sur la scène nationale espagnole et travaille à l’optimisation du trafic de fret intermodal. Le secteur maritime n’est non plus absent puisque APM Terminals Spain (groupe Maersk), s’est impliqué en tant que co-fondateur après avoir pris une participation de 45% dans tmZ Depot Services. Ce terminal est situé à environ 300 kilomètres à l’intérieur des terminaux APM de Barcelone et à mi-chemin de la capitale espagnole Madrid.

Disposant d’entrepôts frigorifiques, il a commencé à travailler avec les conteneurs reefer en 2016. Il maintient plutôt bien ses positions et sa ligne de croissance malgré la complexité accrue provoquée par la crise sanitaire, et continue d’être le leader des terminaux intermodaux intérieurs, tant en termes d”activité que de capacité en conteneurs. La spécialisation réalisée dans le secteur de l’agroalimentaire permet de booster les exportations, notamment via les grands ports de Barcelone et Bilbao. Environ 30% des activités de tmZ se situe dans l’agroalimentaire, et 15% dans la logistique à température dirigée. Le terminal dispose du Marché aux poissons, du Marché de fruits et légumes et du Marché de viande. 

Ce terminal est embranché fer et avait, en 2015, ajouté de deux nouvelles voies ferrées de 550 mètres pour le fret, en plus de l’agrandissement des voies ferrées principales. Il dispose aussi voie d’évitement de 750 mètres, permettant de traiter les trains les plus longs d’Espagne. 

Le terminal bénéficie de 58 relations ferroviaires hebdomadaires, dont 2 liaisons ferroviaires quotidiennes sont composées de conteneurs frigorifiques. Les principales destinations concernent Burgos, Vitoria, Pampelune, Huesca, Valladolid et Madrid. Une belle performance quand on sait que l’Espagne revient de loin en ce qui concerne son chemin de fer. La forte capacité de résilience de tmZ, à la fois en termes de connectivité et d’adaptation aux mesures issues de la crise sanitaire, a été la clé pour obtenir ces résultats. Le terminal profite,au-delà de son périmètre, de la présence de grands constructeurs comme PSA Peugeot Citroën et de ses centrales logistiques pour Inditex, Arc International Holding ou Saint Gobain, entre autres, qui peuvent ainsi utiliser les installations ferroviaires.

L’année 2019 s’est clôturée avec 2.985 trains reçus et expédiés, soit 13% de plus que l’année précédente. 93.060 conteneurs ferroviaires furent enregistrés, soit 11% de plus, tandis qu’un total de 356.675 EVP (Equivalent Vingt Pieds) étaient traités tous modes confondus, soit 10% de plus que l’année 2018. De beaux chiffres qui poursuivent leur ascension en 2020, avec encore une augmentation supplémentaire de 11% des trains exploités, atteignant 1.361 convois pour ce premier semestre 2020. Côté conteneurs, près de 7.000 evp ont été manutentionnés. 

Zaragoza dispose même depuis 2017 d’un service ferroviaire en provenance de Chine, depuis la ville de Zhengzhou. Le temps de transit à partir de la collecte était de 26 jours. Ce service est géré par DSV, une multinationale dans le Top 5 des opérateurs logistiques au niveau mondial, très implanté dans le nord de l’Europe où il gère des liaisons ferroviaires avec l’Asie, et qui voulait ainsi compléter ce service vers l’Espagne. En juillet 2018, un train à l’export, cette fois, était lancé.

Concernant les mesures issues de la crise sanitaire, la société met en avant le fort engagement et le professionnalisme ds équipes tant de tmZ Services que de l’ensemble de sa communauté logistique du site, qu’il s’agisse d’opérateurs, de compagnies ferroviaires, de transporteurs ou de personnel Adif. L’opérateur tmZ Services finalise par ailleurs les travaux de sol d’une nouvelle zone de 16.000 m² pour un investissement proche du million d’euros, qui devrait être opérationnelle cette année encore, principalement destinés au stockage des conteneurs et à l’extension de la zone frigorifique.

Cet exemple démontre l’importance des installations annexes à un terminal. Les entrepôts sont essentiels pour faire vivre un terminal à conteneurs et nous avons encore ici un exemple de dynamisme régional, comme on en rencontre souvent en Méditerranée.

Les commentaires sont clos.